sopra le nuvole, il cielo è azzurro


  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

NON BASTA ESSERE VEGETARIANO – C’EST PAS SUFFISANT D’ETRE VEGETARIEN

 

3 situations avec autant de végétariens

1) Une collègue se dit végétarienne, mais elle mange le thon en boite (une grosse contradiction). Quand je lui demande si le producteur de son thon utilisait des filets à la traine qui détruisent le fond marin et emprisonnent (et tuent) les dauphins (qui peuvent finirent dans sa petite boite). Elle ne s’intéressait pas trop à la chose et ne semblait pas au courant du problème.

2) Une compagne à l’école. Elle ne mange pas de viande (bravo!) mais en la voyant entamer avec enthousiasme ses tomates, je lui demandais si elle savait d’où venait ses légumes, si ils étaient bio ou au moins naturels. Et si ils avaient été receuillis par des immigrés exploités de manière indigne et inhumaine ou des salariés en règle? Elle n’y avait jamais pensé (elle a pas fini son repas non plus).

3) une connaissance végétarienne se consédant des oeufs durs. Savait-elle que l’oeuf pouvait avoir été fécondé et ensuite bloqué par les processus de « stérilisation » que les oeufs industriels subissent? Sans compter les conditions d’élevage. Elle ne mange plus d’oeuf.

De tout ça il en ressort que je suis une enquiquineuse de première catégorie qu’il ne suffit pas de s’arreter au premier degré mais approfondir, si on veut vraiment faire bien les choses, à fond.

 

3 situazioni con altrettanti vegetariani:

1) Una collega che dice di essere vegetariana mangia del tonno in scatole (una certa contradizione). Quando le chiedo se il produttore del suo tonno usa delle reti a stracico che distruggono il fondo marino e impriggionano (e uccidono) i delfini (che possono finire nella sua scatoletta mi risponde che non si interessa troppo alla cosa e non sembra neanche al corrente del problema.

2) Una compagna a scuola. Non mangia carne (brava!) ma vedendola addentare con entusiasmo i suoi pomodori, le chiedo se sono biologici o per lo meno naturali. E se sono stati raccolti da immigrati sfruttati in modo indegno e disumano o da lavoratori in regol? Non ci aveva pensato (e non ha finito il suo pasto).

3) Una conoscente vegetarianna che si concede un uovo. Sapeva che il suo uovo poteva essere stato fecondato e poi « bloccato » con il procedimento di sterelisazione che le uova industriale subiscono (senza contare le condizioni di allevamento delle galline in batteria)? Non mangia più uova.

Da tutto ciò risulta che sono una rompiscatole di prima categoria che non basta fermarsi al primo gradino ma approfondire se si vuole fare veramente bene le cose.


UNA TAZZA DI TE? UNE TASSE DE THE?

 

Voglia di una tazza di tè?

Cerchiamo di evitare di scaldare più acqua del necessario.

Risparmieremo così sull’energia e sprecheremmo meno acqua. emoticone

 

 

 

the.jpg

 

 

Envie d’une tasse de thé?

Evitons de réchauffer plus d’eau de ce que nous irons à utiliser.

Nous épargnerons donc ainsi de l’énergie et nous gaspillerons moins d’eau. emoticone

 

 


GREENPEACE PROPOSE: CONCERT CLIMATIQUE A’ PRIX SPECIAL!

concert

Tryo, Zazie, Bernard Lavilliers et Yannick Noah : c’est l’affiche du concert que Greenpeace propose avec dix ONG le 22 novembre au Zénith de Paris !

La date n’a pas été choisie au hasard. Ce sera deux semaines avant l’ouverture du sommet de Copenhague. Les chefs d’Etat et de gouvernement s’y retrouveront à partir du 7 décembre pour discuter de l’avenir de la planète et prévenir les dérèglements climatiques qui s’annoncent.

En venant faire la fête avec nous le 22 novembre, vous enverrez un signal fort à ces dirigeants politiques. Ils doivent s’engager sur un texte ambitieux, qui permettra de préserver notre planète et de lutter contre nos émissions de gaz à effet de serre.

Tryo, Yannick Noah, Zazie et Bertrand Lavilliers ont décidé de nous rejoindre dans ce combat et de vous offrir ce premier concert climatique. Avec eux, nous vous attendons nombreux au Zénith le 22 novembre.

Réservez vos places dès aujourd’hui !
Si vous êtes adhérent à Greenpeace, une offre spéciale vous est réservée: 13 euros la place debout (au lieu de 18) et 20 euros la place assise (au lieu de 25).

Il vous suffit de nous envoyer votre règlement par chèque à l’adresse suivante:
Greenpeace « Concert », 22 rue des Rasselins, 75020 Paris.

Vous devez impérativement préciser:
* votre numéro d’adhérent
* le nombre de places
* le type de places
et joindre une enveloppe affranchie au tarif habituel avec vos coordonnées postales (pour l’envoi des billets).

Si vous n’êtes pas adhérent à Greenpeace, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant pour faire votre réservation.


INQUINAMENTO MONDIALE – POLLUTION MONDIALE

 

Ecco alcune delle città più inquinate del mondo, tenendo conto delle sostanze inquinanti presenti sul territorio e dei metalli pesanti nell’ambiente e nei corpi umani. I cui effetti provocano malformazioni dei neonati con ritardi mentali e tumori, senza contare i danni che risulteranno nel tempo e dei quali abbiamo solo un’idea vaga.

Non è una classifica perché tutte queste sono tutte a pari (de)merito.

Linfen (Cina) – cuore della regione carbonifera dello Shanxi, dove la gente soffoca per la polvere, considerata una delle peggiori e più inquinate in assoluto. Qui viene prodotto i due terzi del fabbisogno cinese di energia, ma anche del monossido di carbonio, arsenico e le temibilissime particelle sottili.

Chernobyl (Ucraina) – resa tristemente famosa dall’esplosione nucleare del 1986, cento volte più potente di Hiroshima e Nagasaki.

Milano (Italia) – una delle metropoli europee più inquinate dalla presenza di polvere sottili nell’aria. Questo genere di smog provoca cancro e problemi respiratori.

Haina (Repubblica Dominicana) – impregnata di piombo a causa di un impianto (ormai smantellato) di riciclaggio di batterie di automobili.

Pittsburgh (USA) – ex capitale dell’acciaio, questa città detiene il titolo di città più inquinata d’America, titolo che apparteneva in precedenza alla città di Los Angeles. La Sua aria risulta la più irrespirabile di tutti gli Stati Uniti.

Ranipet (India) – regno del cromo esavalente, per via della presenza di concerie di pellame. Questa sostanza provoca tumori e malattie di tipo genetico. Tre milioni e mezzo di persone sono a rischio per la presenza dello stoccaggio all’aria aperta di milioni di tonnellate di scorie accumulate in un ventennio.

Città del Messico (Messico) – dove l’inquinamento tipico delle grandi città è esacerbata dalla posizione geografica (circondate da montagne e ad un livello sul mare tale da trasformarla in una conca dove si deposita tutto lo smog).

La Oroya (Perù) – dove il 19% dei bambini hanno un tasso di piombo nel sangue superiore al limite accettabile fissato dall’OMS, ed il cui sviluppo mentale è compromesso. La pioggia acida ha distrutto la vegetazione, modificando l’ambiente naturale, in seguito alle emissioni tossiche proveniente da alcune industrie pesanti.

Dakar (Senegal) – qui l’acqua distribuita con la rete idrica viene raccolta nella baia di Hann e contiene streptococco fecali che eccedono di 17 volte i limiti reputati “salubri”.

Norilsk (Russia) – città industriale ricca di fabbriche, eredità della guerra fredda, che rilasciano particelle nocive per la salute, valutate ad oltre 4 milioni di tonnellate di metalli pesanti quali cadmio, piombo, nickel, arsenico, selenio e zinco. Una delle metropoli più inquinate della Russia, la neve è nera, l’aria odora di zolfo e l’aspettativa di vita per i lavoratori dell’industria pesante è di dieci anni inferiore alla media degli altri russi.

Sumgayt (Azerbaijan) – centro di industrie chimiche e di pesticidi, dichiarata di disastro ambientale.

Dzerzinsk (Russia) – sito di un impianto di armi chimiche dell’era sovietica. Dove vivono circa 300 mila persone potenzialmente a rischio per la presenza di scarti chimici e tossici. Qui l’aspettativa di vita degli abitanti è di 42 anni per gli uomini e 47 per le donne.

Zabwe (Zambia) – covo di piombo e cadmio. La situazione vi è preoccupante da oltre 10 anni, soprattutto per il livello di contaminazione raggiunto dalle acque. È una delle 6 città ubicate nella zona di Copperbelt, aerea industriale famosa per i giacimenti minerari. Oggi le industrie e miniere non sono più attive ma è rimasto il livello di contaminazione del suolo da piombo, zinco, cadmio e rame di gran lunga maggiore rispetto alle soglie indicate dall’OMS.

Cubatao (Brasile) – cuore del polo chimico brasiliano dove vivono 2 milioni di persone.

 

INQUINAMENTO MONDIALE
Album : INQUINAMENTO MONDIALE

16 images
Voir l'album

 

Voici quelques-unes des villes les plus polluées du monde, tenant compte des sustances polluantes présentes dans le terrain et du métal lourd dans l’environnement et le corps humain. Et dont les effets provoquent malformation chez les nouveaux nés avec retard mental et tumeurs, sans compter les dégats qui ressortiront dans le futur et des quels nous n’avos, pour le moment qu’une vague idée.

Ce n’est pas une classification car toutes ces villes sont « gagnantes ».

Linfen (Chine) – coeur de la région carbonifère du Shanxi, où la population étouffe à cause de la poussière, considérée une des plus polluée en absolu. Ici on produit deux tiers de la quantité nécessaire aux nécéssité énergétique de la Chine, mais aussi le monoxide de carbone, l’arsénique et les terribles poussières fines.

Chernobyl (Ukrainie) – tristement connue à cause de l’explosion ucléaire du 1986, cent fois plus puissante d’Hiroshima et Nagasaki.

Milano (Italie) – une des métropoles européenne plus polluée de l’Europe par la présence de poussières fines dans l’atmosphère. Ce genre de pollution provoque le cancer et des problèmes aux voies respiratoires.

Haina (Repubblica Dominicana) – inprégnée de plomb à cause d’une industrie (maintenant fermée) de recyclage de batterie d’autos.

Pittsburgh (USA) – ex capitale de l’acier, cette ville détient le titre de ville plus poluée d’Amérique, titre qui appartenait en précédence à la ville de Los Angeles. L’air y est en absolut la moiins respirable de tous les Etats Unis.

Ranipet (India) – royaume du chrome, à cause de la présence d’une intustrie de traitement de peaux et cuirs. Cette substance provoque le cancer et malaties génétiques. trois milions et demi de persones sont à risque à cause de la présence de stockage à l’air libre de milion de tonnes de déchets acumulés dans les 20 dernières années.

Citté du Mexique (Mexique) – où la pollution typique des grandes villes en exarcerbé par la position géographique (entourée de montagnes et un liveau sur la mer qui la transforme en une coupe où se dépose tout le smog)

La Oroya (Perù) – où le 19% des enfants ont une quantité de plomb dans le sang supérieure à la limite aceptable fixèe par l’OMS, et dont le développement mental est compromis. La pluie acide a détruit la végétation, modifiant l’environnement naturel, suite aux émitions toxiques provenant de plusieurs indutries lourde.

Dakar (Senegal) – ici l’eau distribuée proient de la baie de Han et contient des streptocoques 17 fois supérieurs aux limites de salubrité.

Norilsk (Russie) – ville industrielle riche, hérédité de la guerre froide, qui relache des poussières dangereuses pour la santé, évalués à plus de 4 milion de tonne de métal lourd come le cadmio, le plomb, le nickel, l’arsénique, le sélène et le zinc. Une des métropoles russes la plus polluée, la neige est noire, l’air sent le zolfe et l’espérence de vie pour les travailleurs de l’industrie lourde est de dix ans en moins à la moyenne des autres russes.

Sumgayt (Azerbaijan) – centre de l’industrie chimique et de pesticide, déclarée désastre naturel.

Dzerzinsk (Russie) – site industriel de production d’armes chimiques soviétique. Où vivent 300 milles personnes à risque pour la préèsence de déchets nimiques et toxiques. Quidi un impianto di armi chimiche dell’era sovietica. Dove vivono circa 300 mila persone potenzialmente a rischio per la presenza di scarti chimici e tossici. Ici l’espérance de vie est de 42 ans pour les hommes et 47 pour les femmes.

Zabwe (Zambia) – ville saturée de plomb et cadmio. la situation est des plus prèocupante depuis plus de 10 ans, surtout pour le niveau de contamination des eaux. C’est une des 6 villes de la zone de Copperbelt, zone industrielle connue pour les puits minéraires. Aujourd’hui les industries et les minières ne sont plus actives mais le niveau de contamination des sols par le plomb, le zinc et le cuivre sont décidément supérieurs aux limites indiquées par l’OMS

Cubatao (Brésile) – le coeur de l’industrie chimique brésilienne où vivent 2 milions de personnes.

 


World Relaxion Yoga Instrumental Music

Image de prévisualisation YouTube


GREENPEACE ET SPENCER TUNICK

Les vins francais sont menacés.

Greenpeace et Spencer Tunick vous invitent à participer à une installation artistique et militante exceptionnelle.

Le 3 octobre 2009 dans un vignoble du sud de la Bourgogne.

Partout dans le monde, les impacts des changements climatiques se font sentir. En France, les terroirs et les vignes en souffrent déjà… Si nous n’agissons pas – ici et maintenant !-, l’homme et l’ensemble de son patrimoine culturel sont à terme condamnés.

L’artiste Spencer Tunick réalise depuis plus de 15 ans des mises en scène géantes de figurants nus. Ses installations collectives interrogent constamment la relation entre l’homme et son environnement.

Ensemble, Greenpeace et Spencer Tunick vous invitent à une mobilisation artistique unique et originale pour symboliser les impacts des changements climatiques.

Il appartient à chacun d’entre nous de faire entendre sa voix -ou de faire parler son corps – pour presser les politiques d’agir.

 

formulaire d’inscription


IL VICINO NON è SEMPRE ECOLOGICO – LE VOISIN N’EST PAS TOUJOURS ECOLOGIQUE

Dal libro “intelligenza ecologica” di Daniel Goleman:

Un’analisi dell’impronta carbonica fatta alla Cranfield University, in Gran Bretagna, si è concentrata sulla valutazione del ciclo di vita di 12.000 rose a stelo lungo messo in vendita a Londra durante i gelidi giorni di febbraio, alcune provenienti dai Paesi Bassi, altre dal Kenya. È emerso che le rose olandesi, poiché coltivate in serra, hanno un’impronta carbonica sei volte superiore a quella della varietà keniota.

Il clima caldo e umido del Kenya, le piccole dimensioni dei vivai, la scarsità dei trattori e l’uso del concime naturale al posto dei fertilizzanti chimici contribuiscono a ridurre i costi carbonici delle sue rose rispetto a quelle olandesi, cresciute nelle serre seguendo le pratiche della coltivazione industriale; e questo anche tenendo conto delle emissioni di CO2 durante il trasporto aereo dei fiori nel lungo tragitto da Nairobi. Ciò significa che per gli inglesi sarebbe più “verde” comprare le rose del Kenya piuttosto che quelle cresciute nei Paesi Bassi, appena al di là della Manica.

 

 

Significa soprattutto che parlare di “ecologia” mette in moto dei calcoli vasti e complicati.

 

 

 

 Du livre “l’intelligence écologique” de Daniel Goleman

Une analyse de l’empreinte du carbone faite auprès de la Cranfield University, en Grande Bretagne, s’est concentrée sur la évaluation du cycle de vie de 12.000 rose mise en vente à Londres durant les journées froide de février, certaines arrivant des Pays Bas, d’autres du Kenya. Il en ressort que les roses hollandaises, étant cultivées en serre, ont une empreinte du carbone six fois supérieure à celles de la variété kéniote. 

Le climat chaud et humide du Kenya, les petites dimensions des pépinières, le petit nombre de tracteurs et l’utilisation de purin naturel au lieu de celui chimique permet de réduire les couts du carbone de ses roses par rapport à celles hollandaises, grandies dans des serres suivant les règles de la culture industrielle; et ceci tenant compte de l’émission de CO2 durant le transport en avion depuis Nairobi. Cela signifie que pour les anglais, il serait plus écologique acheter des roses du Kenya plutôt que celle cultivées aux à peine au delà de la Manche.

 

Cela signifie surtout que l’évaluation “écologique” d’un produit porte à des calculs vastes et compliqués. 


mandala mantra music

Image de prévisualisation YouTube


CO2

 

Quelques données sur l’émission de CO2 dans le monde, en 2006 – de wikipedia

Alcuni dati dell’emissione di CO2 nel mondo, nel 2006 – fonte: wikipedia

 

 

Rank  
 

Country     Annual CO2 emissions
(in thousands of metric tons)    
Percentage of total emissions    
 World  28,431,741  100.0 % 
 China  6,103,493  21.5 % 

 United States

5,752,289  20.2 % 

 European Union

3,914,359  13.8 % 
 Russia  1,564,669  5.5 % 
 India  1,510,351  5.3 % 
 Japan  1,293,409  4.6 % 
 Germany  805,090  2.8 % 
 United Kingdom  568,520  2.0 % 
 Canada  544,680  1.9 % 
 South Korea  475,248  1.7 % 
10   Italy[10]  474,148  1.7 % 
11   Iran  466,976  1.6 % 
12   Mexico  436,150  1.6 % 
13   South Africa  414,649  1.5 % 
14   France[11]  383,148  1.4 % 
15   Saudi Arabia  381,564  1.3 % 
16   Australia  372,013  1.3 % 
17   Brazil  352,524  1.2 % 
18   Spain  352,235  1.2 % 
19   Indonesia  333,483  1.2 % 
20   Ukraine  319,158  1.1 % 
21   Poland  318,219  1.1 % 
22   Thailand  272,521  1.0 % 
23   Turkey  269,452  1.0 % 
24   Kazakhstan  193,508  0.7 % 
25   Malaysia  187,865  0.7 % 
26   Argentina  173,536  0.6 % 
27   Venezuela  171,593  0.6 % 
28   Netherlands  168,513  0.6 % 
29   Egypt  166,800  0.6 % 
30   Pakistan  142,659  0.5 % 
31   United Arab Emirates  139,553  0.5 % 
32   Algeria  132,715  0.5 % 
33   Uzbekistan  115,672  0.4 % 
34   Czech Republic  116,991  0.4 % 
35   Belgium  107,199  0.4 % 
36   Vietnam  106,132  0.4 % 
37   Romania  98,490  0.4 % 
38   Nigeria  97,262  0.3 % 
39   Greece  96,382  0.3 % 
40   Iraq  92,572  0.3 % 
41   Kuwait  86,599  0.3 % 
42   North Korea  79,111  0.3 % 
43   Austria  71,834  0.3 % 
44   Israel  70,440  0.3 % 
45   Belarus  68,849  0.2 % 
46   Syria  68,460  0.2 % 
47   Philippines  68,328  0.2 % 
48   Finland  66,693  0.2 % 
49   Colombia  63,422  0.2 % 
50   Chile  60,100  0.2 % 
51   Portugal  60,001  0.2 % 
52   Hungary  57,644  0.2 % 
53   Singapore  56,217  0.2 % 
54   Libya  55,495  0.2 % 
55   Denmark  53,944  0.2 % 
56   Serbia and Montenegro  53,266  0.2 % 
57   Sweden  50,875  0.2 % 
58   Bulgaria  48,085  0.2 % 
59   Qatar  46,193  0.2 % 
60   Morocco  45316  0.2 % 
61   Turkmenistan  44,103  0.2 % 
62   Ireland  43,806  0.2 % 
63   Switzerland  41,826  0.2 % 
64   Bangladesh  41,609  0.2 % 
65   Oman  41,378  0.2 % 
66   Norway  40,220  0.2 % 
67   Hong Kong  39,039  0.1 % 
68   Peru  38,643  0.1 % 
69   Slovakia  37,459  0.1 % 
70   Azerbaijan  35,050  0.1 % 
71   Trinidad and Tobago  33,601  0.1 % 
72   Ecuador  31,328  0.1 % 
73   New Zealand  30,488  0.1 % 
74   Cuba  29,627  0.1 % 
75   Bosnia and Herzegovina  27,438  0.1 % 
76   Croatia  23,683  0.1 % 
77   Tunisia  23,126  0.1 % 
78   Bahrain  21,292  0.1 % 
79   Yemen  21,201  0.1 % 
80   Jordan  20,724  0.1 % 
81   Dominican Republic  20,357  0.1 % 
82   Estonia  17,523  0.1 % 
83   Lebanon  15,330  0.1 % 
84   Slovenia  15,173  0.1 % 
85   Lithuania  14,190  0.1 % 
86   Jamaica  12,151  <0.1 % 
87   Kenya  12,151  <0.1 % 
88   Sri Lanka  11,876  <0.1 % 
89   Guatemala  11,766  <0.1 % 
90   Bolivia  6,973  <0.1 % 
91   Luxembourg  11,277  <0.1 % 
92   Zimbabwe  11,081  <0.1 % 
93   Macedonia  10,875  <0.1 % 
94   Sudan  10,813  <0.1 % 
95   Angola  10,582  <0.1 % 
96   Myanmar  10,025  <0.1 % 
97   Mongolia  9,442  <0.1 % 
98   Ghana  9240  <0.1 % 
99   Costa Rica  7,854  <0.1 % 
100   Moldova  7,821  <0.1 % 
101   Cyprus  7,788  <0.1 % 
102   Latvia  7,462  <0.1 % 
103   Honduras  7,194  <0.1 % 
104   Côte d’Ivoire  6,882  <0.1 % 
105   Uruguay  6,864  <0.1 % 
106   El Salvador  6,461  <0.1 % 
107   Panama  6,428  <0.1 % 
108   Tajikistan  6,391  <0.1 % 
109   Ethiopia  6,006  <0.1 % 
110   Brunei  5,911  <0.1 % 
111   Kyrgyzstan  5,566  <0.1 % 
112   Georgia  5,518  <0.1 % 
113   Botswana  4,770  <0.1 % 
114   Tanzania  5,372  <0.1 % 
115   Papua New Guinea  4,620  <0.1 % 
116   Armenia  4,371  <0.1 % 
117   Equatorial Guinea  4,356  <0.1 % 
118   Nicaragua  4,334  <0.1 % 
119   Netherlands Antilles  4,312  <0.1 % 
120   Albania  4,301  <0.1 % 
121   Senegal  4,261  <0.1 % 
122   Cambodia  4,074  <0.1 % 
123   Paraguay  3,986  <0.1 % 
124   Mauritius  3,850  <0.1 % 
125   Cameroon  3,645  <0.1 % 
126   Nepal  3,241  <0.1 % 
127   Benin  3,109  <0.1 % 
128   Palestinian Authority  2,985  <0.1 % 
129   New Caledonia  2,941  <0.1 % 
130   Madagascar  2,834  <0.1 % 
131   Namibia  2.831  <0.1 % 
132   Uganda  2,706  <0.1 % 
133   Malta  2,548  <0.1 % 
134   Réunion  2,523  <0.1 % 
135   Zambia  2,471  <0.1 % 
136   Suriname  2,438  <0.1 % 
137   Aruba  2,310  <0.1 % 
138   Macau  2,237  <0.1 % 
139   Iceland  2,215  <0.1 % 
140   Democratic Republic of the Congo  2,200  <0.1 % 
141   Guadeloupe  2,141  <0.1 % 
142   Bahamas  2138  <0.1 % 
143   Gabon  2,057  <0.1 % 
144   Mozambique  2,039  <0.1 % 
145   Martinique  1,870  <0.1 % 
146   Haiti  1,811  <0.1 % 
147   Mauritania  1,665  <0.1 % 
148   Fiji  1610  <0.1 % 
149   Guyana  1,507  <0.1 % 
150   Republic of the Congo  1,463  <0.1 % 
151   Laos  1,426  <0.1 % 
152   Guinea  1,360  <0.1 % 
153   Barbados  1,338  <0.1 % 
154   Togo  1,221  <0.1 % 
155   Malawi  1,049  <0.1 % 
156   Swaziland  1,016  <0.1 % 
157   Sierra Leone  994  <0.1 % 
158   Niger  935  <0.1 % 
159   French Guiana  876  <0.1 % 
160   Maldives  869  <0.1 % 
161   French Polynesia  821  <0.1 % 
162   Belize  818  <0.1 % 
163   Rwanda  796  <0.1 % 
164   Burkina Faso  788  <0.1 % 
165   Liberia  785  <0.1 % 
166   Seychelles  744  <0.1 % 
167   Afghanistan  697  <0.1 % 
168   Faroe Islands  678  <0.1 % 
169   Mali  568  <0.1 % 
170   Bermuda  565  <0.1 % 
171   Greenland  565  <0.1 % 
172   Eritrea  554  <0.1 % 
173   Cayman Islands  517  <0.1 % 
174   Djibouti  488  <0.1 % 
175   Antigua and Barbuda  425  <0.1 % 
176   Chad  396  <0.1 % 
177   Gibraltar  385  <0.1 % 
178   Bhutan  381  <0.1 % 
179   Saint Lucia  367  <0.1 % 
180   Gambia  334  <0.1 % 
181   Cape Verde  308  <0.1 % 
182   Guinea-Bissau  279  <0.1 % 
183   Central African Republic  249  <0.1 % 
184   Grenada  242  <0.1 % 
185   Western Sahara (SADR 238  <0.1 % 
186   Burundi  198  <0.1 % 
187   Saint Vincent and the Grenadines  198  <0.1 % 
188   Solomon Islands  180  <0.1 % 
189   Timor-Leste  176  <0.1 % 
190   Somalia  172  <0.1 % 
191   Samoa  158  <0.1 % 
192   Nauru  143  <0.1 % 
193   Saint Kitts and Nevis  136  <0.1 % 
194   Tonga  132  <0.1 % 
195   Dominica  117  <0.1 % 
196   Palau  117  <0.1 % 
197   São Tomé and Príncipe  103  <0.1 % 
198   British Virgin Islands  99  <0.1 % 
199   Marshall Islands  92  <0.1 % 
200   Vanuatu  92  <0.1 % 
201   Comoros  88  <0.1 % 
202   Montserrat  70  <0.1 % 
203   Cook Islands  66  <0.1 % 
204   Saint Pierre and Miquelon  66  <0.1 % 
205   Anguilla  51  <0.1 % 
206   Falkland Islands  51  <0.1 % 
207   Kiribati  29  <0.1 % 
208   Wallis and Futuna  29  <0.1 % 
209   Saint Helena  11  <0.1 % 
210   Niue  <0.1 % 

mappa mondiale di emissione CO2 – carte mondiale d’émission COE

« torta » con divisione evidenziata per paese di emissione CO2 – « tarte » avec les divisions bien mises en évidence par pays pour les émissions CO2

 

vuoi sapere come stà messa la tua regione (la tua provincia, la tua città) clicca qui.

 

 

 

 

vuoi sapere quanto CO2 potresti risparmiare con alcuni piccoli gesti? clicca qui. E alla fine del calcolo… prenderete ufficialmente l’impegno di quanto potreste (dovreste) fare?

veux-tu savoir combien de CO2 tu pourrais épargner par de simples petits geste? ici. Et à la fin du calcul… prendrez-vous ufficiellement la charge de ce que Vous pourriez (devriez) faire?

 

 


HOM MANI PADME HUM

Image de prévisualisation YouTube


12

ecoblog le blog éco |
Néolibéralisme & Vacuit... |
Maatjes en bier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cfdt trecia
| BARAKA
| Opposition à Center Parcs